Evaluation d’entreprise : établir le bon diagnostic

Vous avez repéré une entreprise à reprendre… Avant de vous lancer dans son achat, il vous faut établir une évaluation du bien pour savoir s’il s’agit d’une affaire intéressante. Des professionnels peuvent vous aider dans cette démarche.

 

Objectifs d’une évaluation

L’objectif d’une évaluation est de connaître l’entreprise, ses points forts et ses points faibles, ainsi que son potentiel de développement, afin que vous puissiez évaluer la valeur de la société mise en vente. Ensuite, vous bâtirez votre business plan et votre montage juridique et financier. Attention ! Évitez de parler du prix de l’entreprise dès votre premier entretien avec le vendeur car vous ne disposez pas des éléments vous permettant de bien définir sa valeur !

Le diagnostic se réalise progressivement, car le cédant vous livre les informations au fur et à mesure que vous gagnez sa confiance.

Une fois cette évaluation réalisée, si certains points négatifs sont mis en évidence, vous réfléchirez aux solutions, formations et  investissements nécessaires. Si les points négatifs ne peuvent pas être surmontés, vous devrez probablement renoncer à la reprise.

 

Estimation des moyens et de l’activité

Vous devez connaître :

  • le marché dans lequel évolue l’entreprise et sa place dans ce marché ;
  • les produits, prix pratiqués, les caractéristiques de la clientèle, la publicité réalisée ;
  • la réglementation relative à l’activité exercée ;
  • les perspectives d’évolution de la société, les moyens à mettre en œuvre pour ce développement et leur coût ;
  • les outils et équipements dont dispose l’entreprise pour exercer son activité.

 

L’évaluation financière d’une entreprise

A l’aide des bilans comptables de l’entreprise, vous devez être capable de définir :

  • son chiffre d’affaires et sa rentabilité ;
  • le revenu que vous pourriez tirer de l’entreprise en tant que dirigeant ;
  • ses capacités d’emprunt…

Demandez l’avis d’un expert-comptable, d’un avocat d’affaires ou d’un conseiller en transmission d’entreprise sur ce point.

 

Le diagnostic humain

Vous devez bien connaître le profil des salariés en poste, leur rémunération, et ainsi prévoir l’évolution de la masse salariale au cours des années à venir. Pour cela, consultez l’organigramme de la société, les contratps de travail, la convention collective et les feuilles de paie des salariés. Réfléchissez aux conséquences sur l’entreprise du départ du propriétaire actuel, en termes de maîtrise technique, de management… Est-ce que les salariés détiennent les savoir-faire clés pour le fonctionnement de l’entreprise ? Ces salariés resteront-ils après le départ du dirigeant ?

 

Le diagnostic juridique d’une entreprise

Pour la partie juridique de l’évaluation, il est important de recourir à un professionnel du droit, comme un avocat. Celui-ci examinera les statuts, contrats, comptes-rendus d’assemblées et de conseils d’administration de l’entreprise, sans oublier le bail commercial et les actes de propriété.

 

Le diagnostic QSE (Qualité Sécurité Environnement)

Vous devez vous assurer que l’entreprise respecte les règles de sécurité, d’hygiène et liées à l’environnement. Le cédant doit vous fournir des informations concernant les performances environnementales (présence d’amiante, diagnostic énergétique..), mais aussi la sécurité des installations électriques pour parfaire l’évaluation de l’entreprise.