Quel est le profil type d’un repreneur d’entreprise ?

Une étude réalisée pour mieux connaître le repreneur type

Effectuée en 2011, l’étude Fusacq a permis de d’étudier de nombreux repreneurs de PME et de TPE en France, grâce à l’étude de différents critères :

  • Profil type du repreneur d’entreprise : localisation, âge, situation familiale…
  • Types d’entreprises recherchées
  • Motivations de ces entrepreneurs
  • Connaissances de la cession/reprise d’entreprises
  • Perception du marché de la transmission
  • Actions mises en œuvre lors de reprises

L’objectif est de mieux les connaître mais également d’analyser leur façon d’agir. L’étude a permis de brosser le portrait du repreneur type, avec bien évidemment toutes les variations possibles à partir de ce socle de base.

 

Photographie de l’entrepreneur qui s’engage dans la reprise de PME

  • reprise d'entreprise : les acquéreursProfil et environnement : c’est un homme, âgé en moyenne de 46 ans, il a des enfants et vie maritalement. Il compte beaucoup sur le soutien de sa famille et de ses proches en général. On le rencontre principalement dans 3 régions : PACA, Rhône-Alpes, Ile-de-France. Toutefois, il se garde la possibilité de déménager pour mener à bien son projet.
  • Son cursus : en général, il a suivi des études supérieures (plutôt de type commercial ou marketing). Les compétences qu’il estime indispensables à avoir sont le management, le commercial et finances. Il est tout à fait envisageable pour lui de se former, si besoin, dans ces domaines. Il peut également s’associer à d’autres repreneurs ayant des compétences complémentaires.
  • Les reprises types : le repreneur préférera les entreprises de moins de vingt salariés. Il se donne six mois à deux ans pour réussir ce projet. Souvent issu d’une grosse PME ou d’une multinationale, il a une âme d’entrepreneur et a déjà vécu, dans son entourage, une reprise.
  • Son objectif : développer l’entreprise sur le long terme. C’est pourquoi il estime que la valeur de l’entreprise a plus d’importance que le secteur d’activité. Il compte également sur le cédant pour l’accompagner quelques mois durant. Une association financière est d’ailleurs possible avec un ou plusieurs autres repreneurs.
  • Budget moyen disponible : 310 000 €
  • Pour ses recherches, mais également pour s’informer sur le marché de la cession ou sur les démarches à effectuer, il a une utilisation importante du media internet.

Source : Etude Fusacq – réalisée de juillet à septembre 2011 auprès de 1400 repreneurs.