L’évaluation pour mieux vendre une entreprise

évaluation entrepriseVendre une entreprise en bonne santé n’est pas le gage d’une cession réussie : pour cela, il est nécessaire de bien connaître sa valeur marchande.
Le prix fixé pour une entreprise dépend de quatre éléments :

  • la valeur objective de l’entreprise déterminée à l’aide des informations relatives à l’entreprise elle-même et à son environnement
  • les éléments subjectifs liés à l’affectif ou à la contrainte de vendre son entreprise rapidement
  • la qualité de la négociation entre l’acheteur et le vendeur
  • la capacité de l’entreprise à obtenir un prix permettant le remboursement du financier

Il existe pléthores de méthodes d’évaluation d’entreprise mais elles peuvent grossièrement se distinguer en trois catégories : l’évaluation par l’actif net, l’évaluation par un multiple des résultats et l’évaluation par les flux de trésorerie prévisionnels.

 

L’évaluation de l’entreprise par l’actif net

A savoir
Vous souhaitez faire évaluer votre commerce ?
Vous voulez préparer au mieux la transmission ou la vente de votre commerce ?Vous désirez au contraire entreprendre l’achat d’un fond de commerce en vente ?Adressez-vous à un spécialiste de la cession de commerces et fonds de commerce :boucherie, librairie, fleuriste, épicerie, pressing, garage, coiffure… Alors n’hésitez pas à demander des propositions

Vendre une entreprise par le biais de l’évaluation par l’actif net consiste à évaluer la valeur patrimoniale d’une entreprise. Pour cela, il suffit de reprendre les postes de l’Actif et du Passif du dernier bilan comptable et d’y apporter les corrections nécessaires pour dégager une image fiable et conforme à la réalité économique de l’entreprise. Ensuite, la différence entre cet actif corrigé et ce passif corrigé constituera l’actif net corrigé.
Les actifs à réévaluer en fonction du marché et non de la valeur comptable, correspondent notamment aux immobilisations corporelles, au stock, aux créances commerciales, aux points forts de l’entreprise (comme celui d’avoir son propre réseau de distribution par exemple), aux titres de placements (s’ils connaissent une chute boursière importante), etc. Au-delà des éléments figurants dans le bilan comptable, il s’agit de ne pas oublier le « goodwill » – autrement dit la compétence, la culture propre, la réputation et le fond de clientèle d’une entreprise.
Les passifs incluent eux, l’ensemble des dettes quelles que soient leurs échéances, et la révision des provisions.
Cette méthode d’évaluation d’entreprise est aujourd’hui un peu délaissée au profit de solutions plus prospectives comme les deux qui suivent.

 

L’évaluation pour l’achat d’entreprise par un multiple des résultats

Vendre une société grâce à la méthode d’évaluation par un multiple des résultats consiste à évaluer sa rentabilité à l’aide d’un résultat que ce soit le net, le résultat d’exploitation, la marge brute d’autofinancement ou les performances du dernier exercice, les prévisions de l’année en cours, etc.
S’appuyant sur un de ces résultats, il suffira ensuite de le soumettre au coefficient multiplicateur. Ce dernier est déterminé par le secteur d’activité – plus ou moins risqué – et par le potentiel de croissance de l’entreprise.
Il s’agit de recourir à cette méthode avec prudence pour qu’elle serve au mieux vos intérêts.

 

L’évaluation pour le rachat de société par les flux de trésoreries prévisionnels

Vendre son entreprise en l’évaluant sur la méthode des cash flow consiste à associer la valeur de l’entreprise à la somme des flux de trésorerie prévisionnels, susceptibles d’être dégagés dans les 5 à 10 ans à venir.
Le calcul des flux peut être différent selon les experts sollicités mais l’exercice le plus ardu de cette méthode est d’établir les projections des cash flow (chiffrer les investissements, prévoir les résultats d’exploitation, les amortissements, les provisions, etc.). Une fois cette démarche effectuée, il reste à les actualiser – grâce à l’anticipation des taux d’intérêts et d’inflation et une prise en compte du risque représenté par l’entreprise – car l’argent de demain ne vaut pas celui qui est disponible aujourd’hui.

L’évaluation de son entreprise est une étape incontournable et primordiale : vous pouvez / devez vous faire aider par un cabinet de cession d’entreprise. Obtenez un devis en 48h et bénéficiez de leur expertise dans ce domaine.