Comment vendre son entreprise artisanale ?

 

Quand dois-je envisager de céder mon entreprise artisanale ?

Si vous devez vendre votre entreprise au moment de prendre votre retraite, il est bon d’y penser dès l’âge de 50 ans. Ce délai vous permet de vous informer, de trouver un repreneur et de le former pendant une période suffisamment longue. Le fait d’anticiper la cession de votre entreprise artisanale permet de bien choisir les conditions juridiques et fiscales de la vente. Vous vous laissez ainsi le temps de choisir le régime le plus avantageux et d’effectuer les préparatifs nécessaires : un changement de statut de l’entreprise si nécessaire, une donation-partage, etc.

 

Quelles sont les différentes possibilités de vente de mon entreprise ?

Vous pouvez soit vendre votre société artisanale, soit la donner (par exemple à un de vos enfants), soit la proposer en location-gérance. En fonction du mode de transmission choisi, l’imposition ne sera pas la même, de même que la préparation de la cession. Par exemple, si vous choisissez une transmission familiale, vous devrez veiller à l’équilibre entre vos héritiers et peut-être réaliser une donation-partage chez un notaire.

 

la vente d'une entreprise artisanaleQuel est le marché de la vente d’entreprises artisanales ?

A l’heure actuelle, environ un artisan sur cinq a plus de 55 ans et environ 60 000 entreprises artisanales sont concernées par une vente chaque année. Parfois l’entreprise disparaît, faute de trouver un acquéreur ou en raison d’une mauvaise préparation. C’est pourquoi il faut réfléchir à cette transmission plusieurs années à l’avance.

 

Comment préparer la vente de son entreprise artisanale ?

Prenez conseil auprès de professionnels, comme la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA), votre banquier, expert-comptable, avocat, notaire… Ceux-ci connaissent les dispositifs fiscaux les plus avantageux. Préparez un document de présentation de la société, les bilans comptables, un business plan explicitant les points forts et points faibles de l’activité artisanale et des perspectives d’évolution. Ces documents pourront être fournis à un acquéreur potentiel, sous réserve qu’il respecte la confidentialité. Pour fixer le prix, il vaut mieux vous adresser à un professionnel qui réalisera une estimation tenant compte du chiffre d’affaires de l’entreprise en vente, de ses bénéfices, mais aussi de son savoir-faire et de sa capacité à se développer en votre absence.

 

Comment trouver un repreneur ?

Vous avez la possibilité de prospecter dans votre famille, au niveau de vos artisans salariés, mais aussi à l’extérieur de la société : concurrents, fournisseurs, clients… Pour trouver un repreneur extérieur et vendre votre bien artisanal, vous pouvez mettre une annonce sur un site Internet, dans la presse spécialisée, auprès des Chambres de Commerce et d’Industrie (CCI) ou des chambres de Métiers et de l’Artisanat ou vous faire aider par un cabinet de cession-acquisition.