La vente d’une entreprise dans le secteur du transport routier

De nombreuses entreprises du secteur du transport devraient changer de dirigeant dans les années à venir. Beaucoup de chefs d’entreprise se sont lancés dans les années 1960-1970 et arrivent donc à l’âge de la retraite. Voici quelques conseils si vous mettez en vente votre entreprise de transport routier.

 

Vente d’entreprise : les spécificités sur le marché du transport

vente entreprise de transport routierLa particularité du transport routier est qu’il s’agit d’une profession réglementée. Par conséquent, si vous cherchez à mettre en vente votre entreprise, il vous faudra trouver un repreneur qualifié pour ce métier ; un repreneur potentiel qui n’a aucune expérience du transport routier rencontrera des difficultés à reprendre une entreprise de transport. Votre candidat à l’achat doit posséder une attestation de capacité professionnelle et la société doit être inscrite sur un registre tenu par le préfet de région pour pouvoir exercer son activité.

 

Les difficultés spécifiques au secteur du transport

Le marché du transport connaît quelques difficultés qui peuvent décourager des acquéreurs, en raison :

  • du coût du carburant, particulièrement élevé ces dernières années et qui pèse sur le budget de l’entreprise ;
  • du coût de la main d’œuvre, les charges de personnel représentant environ 40 % du coût du transport ;
  • des ressources humaines : un dirigeant travaillant dans le transport routier doit avoir des qualités managériales pour encadrer ses chauffeurs ;
  • de la dépendance vis-à-vis des collectivités territoriales et des marchés publics pour le transport scolaire.

Il vous faudra donc trouver un entrepreneur qui connaisse ces difficultés, qui soit motivé par cette profession, et à qui vous devrez présenter les atouts l’entreprise mise en vente : chiffre d’affaires, parc automobile de qualité, clientèle stable, personnel qualifié…

 

Se préparer à la vente de l’entreprise

Avant de transmettre votre société, vous devez vous poser un certain nombre de questions :

  • vais-je vendre l’entreprise ou la céder à titre gratuit ?
  • quel type de repreneur est-ce que je recherche (membre de ma famille, salarié, repreneur extérieur, concurrent…) ?
  • que vais-je faire une fois qu’elle sera cédée ?
  • comment vais-je accompagner mon successeur après la vente ?

Si vous avez défini son profil-type, cela vous permet d’approcher directement un repreneur potentiel avant de passer une annonce.

 

Les contraintes administratives de la cession d’entreprise

Si vous vendez votre entreprise de transport, vous devrez présenter des bilans comptables à des acheteurs potentiels pour qu’ils se rendent compte de l’état des finances de la société.

Pour fixer le prix de votre entreprise et bénéficier d’un accompagnement tout au long du processus de transmission, vous pouvez vous adresser à un cabinet de cession-acquisition spécialisé dans les PME. Les Chambres de Commerce et d’Industrie peuvent aussi vous accompagner dans la recherche d’un repreneur et vous conseiller sur les démarches à réaliser lors de la vente.

Concernant la fiscalité de la transmission, renseignez-vous sur les cas d’exonération de la taxe sur les plus-values, notamment si vous partez à la retraite. Demandez conseil à un professionnel à ce sujet (banquier, expert-comptable, avocat…).